volodymyr-hryshchenko-V5vqWC9gyEU-unsplash.jpg

Communication &
Résolution de Conflits

Pourquoi est-il important de bien communiquer ? Comment améliorer ma communication et mieux résoudre les conflits ?

L'importance de bien communiquer

La communication passe par la parole, mais aussi par le corps, les regards, le ton de la voix… Connaître et reconnaître les différentes formes du langage permet de mieux communiquer et de mieux gérer les conflits.

Bien communiquer, c'est être capable à la fois de :

  • reconnaître les besoins de l'autre

  • Exprimer nos propres besoins

De cette façon, on peut gérer un conflit de manière saine, à travers une écoute attentive, une posture bienveillante et la recherche de compromis qui permettent de satisfaire au mieux les besoins de chacun.

La communication ne se limite pas à la parole. Elle inclut tout un ensemble de signaux, souvent inconscients, qui révèlent généralement bien plus que les mots seuls.

  • Le langage corporel : notre posture, nos gestes, etc.

  • Le regard : dur, fuyant, déterminé, triste, etc.

  • Le ton de la voix : cri, marmonnement, voix calme, voix tremblante, etc.

  • Le contenu : vocabulaire employé, etc.

Reconnaître les différents types de communication

Nous sommes responsables du message qui sort de notre bouche, pas celui qui sort de la bouche des autres. Soyez donc serein avec vous-même si votre message était respectueux, même si la personne en face réagit de façon agressive. Reflétez-lui et prenez vos distances si la personne n'est pas ouverte au dialogue.

Il existe une multitude de types de communication. Les plus communes sont les suivantes :

 Communication agressive

  • Je prends de la place avec mon corps, mes épaules sont en arrière

  • Mon regard est dur

  • Je crie, je hausse le ton

  • Je dis ce dont j'ai besoin sans me soucier de l'autre ni de son ressenti

Ce type de communication peut paraître efficace pour faire passer un message clair, se vider le coeur, ou clore un débat. Mais il n'aide cependant pas à avoir une conversation constructive, son ressenti n'entre pas dans l'équation. Cette communication amène souvent à une relation dominante / dominé, voire à une relation sans communication. 

Communication assertive

  • Mes pieds sont ancrés dans le sol, ma posture est droite, mes épaules sont relâchées, mais droites

  • Mon regard est soutenu et déterminé

  • Je parle d'une voix claire et posée

  • Je dis ce dont j'ai besoin de façon claire et directe, sans agressivité ni insulte

Ce mode de communication est le plus efficace pour promouvoir des intéractions et des relations saines. Il permet de partager nos ressentis et nos besoins, d'affirmer nos idées, tout en respectant l'autre et son opinion. Si deux personnes communiquent de façon assertive, alors elles sont capables de s'écouter mutuellement, de se comprendre, et d'accepter de ne pas être d'accord.

Communication passive

  • Je prends peu de la place, je suis replié.e sur moi-même, mes épaules sont rentrées

  • Mon regard est fuyant

  • Je marmonne, je parle à voix basse

  • Je dis ce que l'autre veut entendre - ou ce que je pense qu'iel veut entendre

Ce mode de communication permet d'éviter les conflits. Mais il ne permet pas toujours d'exprimer ses besoins, ses émotions, ses ressentis. C'est souvent le pendant de la communication agressive dans une relation dominant / dominé.

Communiquer pour résoudre les conflits

Savoir communiquer avec clarté et respect est particulièrement important durant une dispute.

Lorsque la relation se teinte de frustration, de colère ou de déception, il est essentiel de pouvoir se parler en personne, de partager nos sentiments, en essayant d’être honnête, sans être agressif. Il faut aussi savoir écouter l’autre et travailler ensemble à trouver une solution.

Parfois, résoudre un conflit nécessite de trouver des compromis.

Un conflit peut aussi terminer une relation. Si mettre fin à cette relation est la meilleure solution pour toi, alors cela signifie que c’est la meilleure solution à adopter.

Quelques conseils pour la résolution saine d'un conflit

Tout d'abord...
  • Réfléchis à la situation :

    • Es-tu juste ?​

    • Quel est le vrai problème ?

  • Identifie et nomme tes émotions :

    • Déçu.e, frustré.e, vexé.e, etc. ?​

  • Identifie et nomme des besoins :

    • As-tu besoin d'être entendu.e, soutenu.e, etc. ?​

Ensuite...
  • Trouve le bon moment et le bon environnement pour se parler en personne

  • Reste calme, respire, sois prêt.e à communiquer honnêtement et ouvertement

  • Utilise des phrases en « je » :

    • « J'ai le sentiment qu'on ne passe plus assez de temps ensemble » plutôt que « tu ne fais jamais aucun effort pour me voir »

  • Écoute l'autre, sois attentif.ve à son ressenti, son opinion, ses besoins

Et en cas de désaccord persistant ?
  • Décide de tes limites, et arrête la conversation quand tu estimes que tes limites sont atteintes

  • Interroge-toi sur cette relation :

    • Est-elle saine ?

    • Est-elle bonne pour toi ?

Dans tous les cas, il ne faut jamais...
  • Juger l'autre sans prendre le temps de l'écouter

  • Nier les besoins de l'autre, rejeter son opinion

  • Utiliser l'humiliation, la jalousie ou le contrôle pour avoir le dernier mot

  • Utiliser un langage agressif ou haineux

  • Créer un environnement menaçant ou non sécuritaire

Enfin...
  • Collabore, coopère, discute des solutions et trouve éventuellement des compromis appropriés

  • Applique les solutions retenues

Pour apprendre davantage sur les différents styles de gestion de conflits, explorez le modèle de Thomas Kilmann.

Les différents styles de gestion de conflits